5G : Nokia équipera les réseaux du plus gros opérateur britannique BT

Spread the love
  • Yum

5G : Nokia équipera les réseaux du plus gros opérateur britannique BT

BT, le plus grand opérateur britannique, a choisi Nokia pour construire ses réseaux 5G outre-Manche. Il s’agit d’une véritable affaire pour l’équipementier scandinave, qui remporte ce méga-contrat alors que l’opérateur britannique était depuis 15 ans l’un des plus gros partenaires du géant chinois Huawei, déclaré “persona non grata” chez nos voisins britanniques. Au terme de cette opération, dont le montant n’a pas été communiqué, Nokia est en passe de devenir le plus grand fournisseur d’équipements de BT à travers le Royaume-Uni.

La société finlandaise alimente déjà des parties du réseau de BT dans le Grand Londres, les Midlands et certaines zones rurales, et le partenariat sera étendu pour couvrir également de nombreuses autres villes. Dans le cadre de l’accord, la société finlandaise optimisera également les réseaux 2G, 3G et 4G de BT. « Je suis ravi que BT ait étendu son partenariat avec Nokia sur le 5G RAN, faisant de Nokia le plus grand partenaire d’infrastructure. Nous sommes fiers de soutenir l’évolution du réseau 5G de BT et nous nous réjouissons de travailler encore plus étroitement ensemble dans les années à venir », s’est enthousiasmé Pekka Lundmark, le PDG de Nokia, récemment nommé à ce poste.

Nokia fournira des stations de base pour la 5G, des antennes, un accès radio pour la couverture intérieure et extérieure, ainsi qu’un service de gestion de réseau appelé Nokia NetAct, qui simplifie les opérations quotidiennes du réseau, notamment le contrôle, la surveillance, la gestion de la configuration ou l’administration des utilisateurs.

publicité

Le malheur des uns fait le bonheur des autres

Ce nouveau contrat intervient au moment où les fournisseurs de services de communication britanniques rompent leurs liens avec Huawei, après que le gouvernement leur a demandé en juillet de suspendre l’achat d’équipements 5G à la société chinoise à partir de 2021, une décision largement motivée par des préoccupations de sécurité nationale. Les opérateurs sont également tenus de retirer toute la technologie de Huawei de leurs réseaux 5G au cours des sept prochaines années afin qu’en 2027, les réseaux 5G du Royaume-Uni soient effectivement exempts de Huawei.

Pour Paolo Pescatore, analyste chez PP Foresight, « il est encourageant de constater que BT a été en mesure de choisir rapidement un fournisseur au Royaume-Uni. Les fournisseurs du Royaume-Uni ont fait un travail important en lançant la 5G en très peu de temps, et la dernière chose que nous voulons voir, c’est que le Royaume-Uni prenne du retard sur beaucoup de ses homologues. »

BT souligne que le nouveau partenariat avec Nokia est « le bon choix technologique », et que l’accord soutiendra les engagements de la société envers le gouvernement britannique concernant l’utilisation de fournisseurs à haut risque dans l’infrastructure du réseau du pays. L’entreprise finlandaise fournissant déjà des parties du réseau 4G de BT et la majorité des réseaux 3G, Nokia semblait être un choix logique.

L’inconnue Huawei

Il est difficile d’évaluer exactement quel rôle Huawei a joué dans les déploiements de BT jusqu’à présent, car les opérateurs ne divulguent pas la répartition des parts des fournisseurs pour leurs équipements de réseau. Cependant, on estime qu’en 15 ans, Huawei a fourni entre 30 et 40 % de l’ensemble des équipements de réseau du pays.

Par exemple, dans le cas de l’infrastructure 4G de BT, dont une partie a été conçue pour être mise à niveau afin d’accueillir des réseaux 5G, Huawei détient une part plus importante que Nokia. Cela signifie qu’en plus d’arrêter l’achat de nouvelles infrastructures à Huawei, BT devra également remplacer le kit 4G existant fourni par Huawei par la technologie de Nokia, afin d’aller de l’avant avec la 5G.

BT prévoit que le retrait complet de Huawei de ses réseaux 5G coûtera 540 millions d’euros supplémentaires. Ce coût n’est pas le seul défi qui attend l’entreprise britannique. « Il existe de nombreux défis pour BT et Nokia », explique Paolo Pescatore. « Ils travailleront avec des équipements qu’ils ne connaissent pas. Ils devront intégrer soigneusement les équipements de Nokia à ceux de Huawei, et le faire de manière à éviter les interruptions de service. »

BT a déjà amorcé la transition de Huawei : il y a quelques mois, l’opérateur britannique a signé un accord avec Ericsson pour déployer la technologie de l’entreprise suédoise en remplacement des équipements de Huawei pour la 4G de base, ainsi que pour la 5G autonome et non autonome.

Source : ZDNet.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *