2021 laisse planer l’espoir d’une reprise pour les fabricants de smartphones

Spread the love
  • Yum

2021 laisse planer l'espoir d'une reprise pour les fabricants de smartphones

La crise sanitaire continue à faire des vagues. Y compris sur le marché des smartphones, où les ventes ont chuté de manière significative l’année dernière, avec une baisse de 12,5 % sur l’ensemble de l’année, comme le rapporte l’institut Gartner. Un peu plus de 1,3 milliard de smartphones ont été vendus l’année dernière, ce qui représente une baisse importante par rapport à 2019, année durant laquelle 1,5 milliard d’appareils avaient été vendus. Une mauvaise performance qui doit beaucoup aux préoccupations liées à l’impact économique de la crise sanitaire, qui a conduit nombre d’entre nous à réduire ses dépenses et à retarder l’achat d’un nouveau smartphone.

Cette baisse des dépenses de consommation a fait passer le marché de la “stagnation” au “déclin”, explique Annette Zimmermann, analyste chez Gartner. “Si l’on remonte à décembre 2019, avant la pandémie, nous prévoyions un marché stagnant pour 2020, en raison d’une demande globale plus faible et de produits plus faibles avec peu d’innovation technologique”, fait savoir cette dernière, interrogée par ZDNet.

L’espoir reste pourtant de mise pour les fabricants de smartphones. Le dernier trimestre 2020 a montré des signes précurseurs de reprise : les ventes mondiales de smartphones n’ont baissé que de 5,4 %, en grande partie à cause du lancement par Apple de l’iPhone 12 5G. La firme californienne a enregistré une croissance à deux chiffres sur la dernière partie de l’année, avec des ventes atteignant près de 80 millions d’appareils.

publicité

Apple et Samsung à la lutte

La salve de lancement chez Apple a permis au géant américain de se propulser en tête des ventes dans les derniers mois de l’année, en prenant la première place des vendeurs de smartphones au niveau mondial pour le quatrième trimestre 2020.

Ce faisant, le fabricant de l’iPhone a dépassé Samsung, qui avait auparavant dominé le marché.  “Samsung a perdu contre Apple en raison du nouvel iPhone, contre lequel Samsung n’avait pas beaucoup d’arme pour se battre”, explique Annette Zimmermann. “Le smartphone d’Apple était vraiment celui que les gens recherchaient, et Samsung ne pouvait pas bénéficier des mises à jour provenant de leur propre base d’utilisateurs. Donc tout était vraiment fait pour qu’Apple soit dans ses petits souliers”, estime l’analyste.

Les perspectives de l’ensemble du secteur s’annoncent meilleures pour l’année à venir : Gartner avait précédemment prédit que, grâce à l’adoption de la 5G, le nombre d’appareils expédiés en 2021 augmenterait de 11,4 % au niveau mondial et se rapprocherait à nouveau des niveaux de 2019. On peut donc s’attendre à ce qu’une grande partie des dépenses de consommation reportées en raison de la crise sanitaire se produisent cette année, d’autant plus que davantage d’appareils 5G sont disponibles à des coûts de plus en plus bas. Les analystes de Gartner prévoient que les appareils compatibles 5G représenteront 35 % des ventes totales de smartphones en 2021.

Tout sourit à Xiaomi

Après Apple, un seul vendeur de smartphones a connu une croissance en 2020 : Le fabricant chinois Xiaomi, qui a vu sa part de ventes bondir de près de 34 % depuis 2019, pour atteindre plus de 11 % du marché. Une croissance qui peut être attribuée en partie aux malheurs de Huawei. La dernière analyse de Gartner montre qu’à la suite de l’inscription de la firme de Shenzhen sur la “liste noire” de Washington et le blocage des services de Google sur ses appareils, Huawei a enregistré la plus forte baisse parmi les cinq premiers vendeurs de smartphones en 2020. 

“Des entreprises comme Xiaomi sont probablement les plus grands bénéficiaires du déclin de Huawei”, estime Annette Zimmermann. Et de prédire un succès florissant pour la firme chinoise “avec une croissance à deux chiffres au cours des 18 prochains mois”. “Bien sûr, si l’on regarde les répartitions régionales, la grande majorité du volume vient de Chine, mais nous avons certainement observé une croissance en Europe. C’est encore une base assez petite, mais avec une très forte croissance”, ajoute-t-elle.

Bien que jusqu’à présent, la bataille semble se jouer entre des géants comme Apple et Samsung, certains acteurs émergents se renforcent sur le marché. Les tendances qui se dessinent pour l’année prochaine semblent déjà plus intéressantes que ce que 2020 avait à offrir.

Source : ZDNet.com

Leave a Reply

%d bloggers like this: