1er mai à Paris : la CGT attaquée en fin de manifestation, 21 blessés dont quatre graves – Le Parisien

Spread the love
  • Yum

A chaque manifestation ou presque, les mêmes images reviennent. Celles d’affrontements entre des groupuscules violents et les forces de l’ordre. Mais c’est une attaque plus inhabituelle qui s’est produite samedi en fin d’après-midi, dans le cadre de la manifestation organisée pour la fête du travail. Alors que le cortège achevait sa progression dans les rues de la capitale, arrivant place de la Nation, des militants de la CGT et leur véhicules ont été très violemment pris à partie. Cette scène est racontée et filmée par plusieurs journalistes qui couvraient l’événement.

« CGT Collabo !» auraient crié les agresseurs avant de s’en prendre aux militants. Des échanges de coups ont suivi, et le bilan est conséquent pour la CGT. Le syndicat annonçait samedi soir avoir recensé pas moins de 21 blessés, « dont quatre graves ». Deux seraient à l’hôpital, selon Maryline Poulain, membre de la direction confédérale.

« Une extrême violence »

« Un important groupe d’individus, dont certains se revendiquant gilets jaunes, ont fait usage d’une extrême violence à l’encontre des manifestants », peut-on lire dans le communiqué de la CGT. « Insultes homophobes, sexistes, racistes ont précédé des actes de vandalisation des véhicules des organisations (syndicales, ndlr), et, bien plus grave, la haine s’est exprimée par un déchaînement de coups et de jets de projectiles. Notre organisation, la CGT, était particulièrement ciblée », poursuit le syndicat.

Les images diffusées sur les réseaux sociaux sont, en effet, impressionnantes. On y voit des individus s’attaquer violemment aux véhicules de la CGT, lancer des projectiles, avant que les coups ne finissent par pleuvoir. Les équipes de sécurité de la CGT ont fait usage de gaz lacrymogène.

Interrogé sur LCI, le leader de la CGT Philippe Martinez n’a pas caché sa colère. « C’est scandaleux que nos camions et nos militants aient été caillassés, dénonce-t-il. Le problème, d’abord, c’est la sécurisation de la manifestation puisque les camions ont été empêchés de dégager la place de la Nation ».

Leave a Reply

%d bloggers like this: