Xiaomi n’avance pas assez vite, et choisit donc de renforcer ses positions et d’aller de l’avant

Xiaomi a connu une incroyable croissance ces dernières années. 2016 a été une année particulièrement riche pour l’entreprise chinoise, qui a enchaîné les records. Pour 2017, Xiaomi a décidé de se poser pour mieux réfléchir et contrôler sa croissance, pour ne semer les doutes comme son concurrent LeEco.

Dans une longue lettre adressée à ses employés, Lei Jun, le CEO de Xiaomi, revient sur l’histoire de sa compagnie, et plus en détail sur l’année 2016 qui a été particulièrement faste. En effet, la compagnie est devenue le troisième plus grand vendeur de smartphone en Inde, domine l’industrie des objets connectés et bénéficie d’une réputation immaculée.

En 2016, Xiaomi a fait sensation en présentant des téléphones comme le Mi Mix, aussi intriguant qu’exclusif ou encore le Mi Note 2, un des rares téléphones à être dotés de bords incurvés pour un prix défiant toute concurrence. Mais au niveau de la croissance, les ventes de téléphones ne progressent pas autant que ces dernières années. Ce qui pousse Xiaomi a réfléchir sur une stratégie qui lui permettra de ne pas perdre de clients, d’actionnaires ou de capital.

Xiaomi ne veut pas devenir un autre LeEco, une entreprise à bout de souffle. Pour rappel, cette entreprise de smartphones chinoise a également connu une croissance hors-norme, avant d’investir une énorme part de son capital dans d’autres projets et se retrouver sans fonds. Afin d’éviter cela, Xiaomi va renforcer sa présence dans des secteurs clés comme les services ou les magasins physiques, essentiels pour n’avoir pas à dépendre des minces parts de marchés de la vente de smartphone en ligne.

Pour l’année 2017, va se concentrer énormément sur l’intelligence artificielle et proposer des innovations dans le domaine. Ainsi, Xiaomi, bien que toujours une start-up selon son fondateur Lei, espère côtoyer les géants de l’internet d’égal à égal.

Engagdget

Leave a Reply